VIDEO Dopage chez les amateurs : des risques de stérilité

postado em: Sem categoria | 0

VIDEO Dopage chez les amateurs : des risques de stérilité

Les stimulations électromagnétiques ou électriques aurait pour effet d’augmenter les performances musculaires et de renforcer le mental des sportifs. Stéroïde anabolisant, commercialisé sous les noms de Winstrol, Strombaject ou Stanabol, il stéroïdes en ligne a été mis sous les feux de l’actualité par Ben Johnson lors de son contrôle positif aux Jeux olympiques de Séoul 1988. Il n’est plus commercialisé en France depuis 1985 mais reste disponible dans plusieurs pays européens, dont l’Espagne.

  • Depuis peu (2006), une technique, dite IRMS, permet de détecter un apport exogène de testostérone.
  • Les prohormones sont également souvent utilisées par les athlètes pour augmenter la taille et la force musculaire, augmenter l’énergie et réduire le temps de récupération musculaire.
  • Amphétamine italienne mise au point en 1931 par le laboratoire Recordati.
  • L’androstènedione (aussi appelée 4-androstènedione et 17-cétoestostérone) est une hormone stéroïdienne produite par les glandes surrénales et les gonades.
  • L’analyse psychosociologique du dopage montre par ailleurs que la tentation d’améliorer le « rendement de la machine humaine » commence très tôt dans la vie sportive.

Prednisone et prednisolone sont très proches l’une de l’autre. Le Laboratoire suisse d’analyse du dopage a pu mettre en évidence qu’il s’agit d’une protéase qui a pour effet de détruire les protéines présentes dans les urines. Il a été retrouvé dans le sang d’Emmanuel Magnien lors d’une analyse sanguine réalisée pour l’instruction du procès Festina.

Stéroïdes anabolisants et production naturelle de testostérone

Mais le problème, c’est que les stéroïdes anabolisants arrêtent la production naturelle de testostérone (ce qui arrête donc la production d’estrogènes). Et ce qu’il faut savoir, c’est que la grande majorité des stéroïdes anabolisants ne sont PAS convertis en estrogènes. Premièrement, on a tous les produits dopants qui vont augmenter ta perte de poids directement.

En matière de dopage, c’est leur effet relaxant qui est recherché. On les retrouve évidemment dans les sports d’adresse que sont le tir à l’arc, le billard ou saut à skis. Mal employés, il peuvent entraîner céphalées, crampes, asthénie, hypoglicémie et troubles digestifs.

Petit lexique dangereux des produits dopants

Je pense notamment à la gynécomastie qui touche pas mal de consommateurs de stéroïdes. Et les estrogènes, comme pour toute hormone dans notre corps, si t’en a trop, c’est pas bien, mais t’en a pas assez, c’est pas bien non plus. Et en tant qu’homme, quand on a 0 d’estrogènes, notre capacité à maintenir des érections disparait (temporairement). Alors, comme tu le sais bien, dans notre corps, on a équilibre hormonal à garder.

LA CHAÎNE SANTÉ

Une perquisition menée après dans l’hôtel de l’équipe Bahrain Victorious pendant le Tour de France 2021, puis des analyses toxicologiques sur les cheveux des coureurs, révèlent que trois dans eux ont utilisé ce produit. Parmi les cyclistes contrôlés positifs à la testostérone, on peut citer Floyd Landis, Kim Andersen, Santiago Botero, Francesco Casagrande, Robert Millar ou Gert-Jan Theunisse. Médicament contenant un anti-inflammatoire stéroïdien utilisé pour le traitement de fond de l’asthme. Fabriqué par les laboratoires Astrazeneca, il est commercialisé sous le nom de Symbicort Turbuhaler.

Les hormones peptidiques

En 2011, ce produit n’a toujours pas reçu d’autorisation de mise sur le marché mais il serait déjà commercialisé sur l’Internet. Il est à noter que l’Actovegin est lui aussi utilisé dans le traitement des affections du cerveau… En février 2006, Antonio Tauler est interdit de départ du Tour de Valence pour un taux de réticulocytes inférieur à 0,2%.

Consultez les articles de la rubrique Société,
suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité. Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article. Aveux d’un joueur de rugby de
niveau national (20 mai 2002) Amphétamines, anabolisants, deca-durabolin,
dianabol, sustanon,(le pire !), primobolan, androtardyl.

Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC)

On parle souvent de dopage à cause du fait que les hormones de croissance peuvent booster considérablement les performances du corps. Il ne faut pas mélanger le dopage avec la simple décision de donner un petit coup de pouce à l’organisme pour mieux fonctionner. De plus, l’hormone de croissance est sécrétée naturellement dans le corps. Il suffit de calculer la quantité nécessaire à administrer pour que le taux de HGH dans le sang soit complètement utilisé.